logo Le Matin Dimanche

 Entre chiens et chats - La chronique des animaux domestiques

 

maneki-neko3

 

Le maneki-neko, le chat aux pattes d’or

Le porte-bonheur japonais s’est exporté dans le monde entier.

Mais qui est-il? Le maneki-neko, quèsaco? Au Japon, il est censé apporter la richesse à son propriétaire. On trouve ce porte-bonheur à l’entrée des commerces ou près des caisses des supermarchés, mais aussi, installé en évidence, chez les particuliers.

Récemment, il a franchi les océans pour prodiguer ses faveurs en Chine, aux Etats-Unis et en Europe…

Mais qui est-il?

Il est apparu au Japon sous la forme de la statuette qu’on connaît aujourd’hui pendant l’ère Edo (1600-1868). De nombreuses légendes entourent son premier prodige. L’une d’elles met en scène un seigneur féodal qui, surpris par un violent orage, s’est réfugié sous un arbre près d’un temple en ruine. Sur le parvis, il aperçoit un chat assis qui fait mine de le saluer, une patte levée à hauteur de  sa tête. Intrigué, l’homme s’approche pour le caresser. A ce moment la foudre tombe sur l’arbre sous lequel il se tenait et le brise  en deux. Reconnaissant d’avoir échappé à la mort, le seigneur offre de reconstruire le temple qui abritait son sauveur. Depuis, le «chat (neko en japonais) qui invite (maneki)», une patte levée à hauteur de son oreille, est devenu un porte-bonheur qui attire argent et fortune. Traditionnellement représenté sous forme d’un chat en porcelaine ou en céramique,le maneki-neko s’inspirerait d’un bobtail japonais, au pelage blanc parsemé de taches noires et rousses et à la queue recourbée. Comme tout talisman qui se respecte, le maneki-neko obéit à des lois symboliques, quoique variables suivant les lieux et les époques. Sa gestuelle et sa couleur modifient son rayon d’action. Il lève la patte gauche? Il attirera les clients. Si c’est la droite, l’argent coulera à flot. Modèle le plus populaire au Japon, le tricolore est un puissant porte-bonheur. Blanc, il protège son propriétaire; s’il est noir, il éloigne les mauvais esprits et les agresseurs; rouge, il préserve la santé. Vert, il vous fait réussir vos études; rose, il vous trouve votre âme soeur ou préserve votre amour… Assumant son devoir d’attrape-richesses, le maneki-neko tient dans sa patte ou contre son ventre une pièce, le koban, affichant une valeur de 10 millions de ryos, une ancienne monnaie japonaise. Pas moins.

Les Japonais, jamais à court d’idées pour s’attirer la bonne fortune,lui ont dédié une partie du temple Gotokuji à Tokyo. Sur quelques mètres carrés, un bon millier de statuettes saluent les visiteurs. Et ceux qui, ensorcelés, tombent sous leur charme, ne manquent pas d’entrer dans la boutique pour s’en procurer un… contre monnaie sonnante et trébuchante !

Nicole Payot

source : Le Matin Dimanche du 11.01.2015

source photo : Google images

maneki-neko